6 idées de textes pour rendre hommage à une personne décédée

6 idées de textes pour rendre hommage à une personne décédée

Chaque semaine nous accompagnons des personnes qui viennent de perdre un proche ; au fil des discussions, des liens forts se tissent avec notre équipe et nous mesurons à quel point les familles endeuillées apprécient d’être soutenues et écoutées. Récemment, une jeune femme s’est confiée et a exprimé le besoin d’être guidée dans l’écriture d’un petit mot qu’elle souhaitait lire à la messe d’enterrement de sa cousine. Moments particuliers d’une vie, les obsèques sont l’occasion pour les proches de rendre un dernier hommage à la personne décédée. Les souvenirs se remémorent et sont partagés par le biais de d’anecdotes, de plaisanteries, de belles citations, de musiques et de chansons, de textes religieux ou encore de poèmes. Voici un petit guide pour vous aider à rédiger votre hommage et quelques exemples de textes adaptés, dont certains sont issus de notre communauté.

hommage personne décédée

Comment rendre hommage à une personne décédée ?

Prendre la parole en public est un exercice difficile et cela est d’autant plus compliqué lors des obsèques d’un proche. Les sentiments entrent en jeu. Il faut pouvoir gérer ses propres émotions durant la cérémonie : la nervosité, une profonde tristesse ou parfois la colère. Néanmoins, prononcer un petit discours est sans doute la manière la plus personnelle et la plus touchante de rendre hommage à un défunt. En utilisant vos propres mots pour expliquer à quel point celui-ci fut important, vous pouvez lui dire au revoir de manière personnalisée, dignement et symboliquement.

hommage personne décédée

Si un discours d’hommage à une personne décédée est émouvant à bien des égards, il contribue également à apaiser celui ou celle qui le prononce et peut faciliter le travail de deuil. Votre élocution peut retracer les moments marquants de sa vie, ses traits de caractère ou encore les épreuves qu’elle a dû affronter, tout en mettant l’accent sur ce qu’elle a apporté aux autres avant son décès. Idéalement, il faut structurer le tout, rédiger votre éloge funèbre avec des mots simples et vous exercer à la lire à haute voix, seul ou devant un tiers de confiance.

Texte d’hommage à un proche décédé : nos conseils de rédaction

Encore faut-il parvenir à trouver les bons mots pour résumer la vie d’un être cher. Tâchez tout d’abord de rassembler un maximum de souvenirs le concernant. Prenez le temps de discuter avec celles et ceux qui le côtoyaient pour explorer les différentes facettes de sa personnalité, ses qualités mais aussi ses petits défauts. Votre éloge pourra débuter par un témoignage ou une citation.

hommage personne décédée

La structure du texte peut ensuite contenir des anecdotes ou une histoire personnelle. En conclusion, vous pouvez exprimer le sentiment qui vous anime face à sa disparition et le remercier pour tout ce qu’il vous a apporté avant de disparaître. Il s’agira d’un court moment de la cérémonie, mais qui restera gravé dans votre cœur et dans celles et ceux qui étaient présents ce jours-là.

6 exemples de beaux textes d’hommage pour une personne décédée

Pour celles et ceux ne souhaitant pas écrire leur propre discours, il est tout à fait possible de choisir un message de condoléances ou un texte d’hommage déjà rédigé, comme un poème. Voici quelques exemples qui, nous l’espérons, vous inspireront.

La mort n’est rien.

Je suis simplement passé dans la pièce à côté.

Je suis moi. Tu es toi.

Ce que nous étions l’un pour l’autre,

nous le sommes toujours.

Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.

Parle-moi comme tu l’as toujours fait.

N’emploie pas de ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à rire de ces petites choses

qui nous amusaient tant.

Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison

comme il l’a toujours été,

sans emphase d’aucune sorte,

sans trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.

Elle est ce qu’elle a toujours été.

Le fil n’est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée

parce que je suis hors de ta vue ?

Je t’attends, je ne suis pas loin,

juste de l’autre côté du chemin.

Tu vois, tout est bien.

Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes.

Pour les uns qui voyagent, les étoiles sont des guides, pour d’autres,

elles ne sont rien que de petites lumières.

Pour d’autres qui sont savants, elles sont des problèmes.

Pour mon directeur, elles étaient de l’or.

Mais toutes ces étoiles-là se taisent.

Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a…

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles,

puisque je rirai dans l’une d’elles,

alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.

Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !

Être fidèle à ceux qui sont morts

Ce n’est pas s’enfermer dans la douleur.

Il faut continuer de creuser son sillon, droit et profond.

Comme ils l’auraient fait eux-mêmes.

Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.

Être fidèle à ceux qui sont morts, c’est vivre comme ils auraient vécu.

Et les faire vivre avec nous.

Et transmettre leur visage, leur voix, leur message, aux autres.

À un fils, à un frère, ou à des inconnus, aux autres, quels qu’ils soient.

Et la vie tronquée des disparus, alors, germera sans fin.

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.

J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au-dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,

Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Il restera de toi…

Il restera de toi ce que tu as donné.

Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.

Il restera de toi de ton jardin secret,

Une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.

Ce que tu as donné, en d’autres fleurira.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

Il restera de toi ce que tu as offert

Entre les bras ouverts un matin au soleil.

Il restera de toi ce que tu as perdu

Que tu as attendu plus loin que les réveils,

Ce que tu as souffert, en d’autres revivra.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

Il restera de toi une larme tombée,

Un sourire germé sur les yeux de ton cœur.

Il restera de toi ce que tu as semé

Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

Ce que tu as semé, en d’autres germera.

Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

La nuit n’est jamais complète.

Il y a toujours puisque je le dis,

Puisque je l’affirme,

Au bout du chagrin,

une fenêtre ouverte,

une fenêtre éclairée.

Il y a toujours un rêve qui veille,

désir à combler,

faim à satisfaire,

un cœur généreux,

une main tendue,

une main ouverte,

des yeux attentifs,

une vie : la vie à se partager.

Rendre hommage à un défunt en créant une cagnotte en ligne

Enfin, Il est également possible de rendre hommage à une personne décédée en apportant votre contribution aux cagnottes solidaires. Celles-ci permettent de collecter de l’argent pour financer des obsèques (enterrement ou crémation), pour soutenir la famille du défunt ou pour honorer sa mémoire. Ici aussi, les participants ont la possibilité d’associer des lettres d’adieu, des messages personnalisés et autres textes d’hommages à leurs dons afin de réconforter l’entourage familial et de partager quelques souvenirs. L’idée est de laisser parler son cœur et sa générosité.

Lire aussi : Collecter de l’argent en ligne : que financent nos cagnottes ?

Articles similaires